vendredi 25 janvier 2008

L'homme2coeur

Finalement, je me dit que ce pseudo me colle bien.
Car c'est finalement avec coeur que je fais les choses.
Je ne fais pas partie de ses personnes qui profite des un et des autres pour tirer quelques bénéfice a leur avantage.
J'aime les autres, aller vers eux, aider si je peux.
C'est vrai que parfois j'avais une certaine attente envers ceux pour lequel je mettais beaucoup investis mais on apprend malgré nous que les retours on ne les a pas toujours si oui tant mieux, sinon tant pis mais c'est pas grave, car sinon je ne recommencerais pas.
Le coeur c'est réellement ce qui me porte, parfois la raison vient un peu me bousculer mais c'est lui qui me fait vivre, espérer et aimer et croire aux choses croire que ce monde qui va en déclinant on peut le rendre plus rose, plus tendre, plus agréable au moins pour nous et pour ceux qui nous entoure si l'on peut.
J'ai la chance de ne pas vraiment avoir connu de galère, mes soucis se résument au quotidien au histoires de coeur oh mon coeur souvent atteint par des flèches assassinent qui vous foudroie en un instant mais j'ai appris que cela se soigne, qu'il peut rebattre, et qu'il peut de nouveau être une victime mais bon c'est toujours dur mais ce sont des périodes.
Lorsque je pense a ma soeur qui entre parenthèse se porte très bien en ce moment, je me dis que mes problèmes sont vraiment rien, mais bon c'est l'être humain ca car lorsque tout va bien y'aura toujours le petit grain de sable qui va nous embêter, tandis que face a des gros problème la on ne se pose plus de question et on fonce sans réfléchir.
Souvent je me dis que mes histoires sont vraiment hors du commun de pars leur tournure ou la nature des histoires et a chaque fois je me dis là franchement personne ne pourra battre ca mais a mon grand désespoir je fais face a des histoires qui sans cesse me laisse pantois des histoire que jamais je n'aurai imaginer parfois c'est bien c'est magnifique mais parfois ca l'est moins.
La j'en suis nul part car je ne sais pas je ne sais rien je ne maîtrise rien je reste spectateur de ma propre histoire mais je vais doucement reprendre quelque commande car je ne veux pas rester sans rien faire, sans rien dire, inactif.
Ce week end je pars donc pas de msn.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

tu sais qu'il n'y a pas de souffrance type..


Chaque souffrance - qu'elle soit due a des evenements eprouvants.. une rupture.. une maladie.. ou un evenement de moindre importance mais qui quand meme genere une certaine 'souffrance' reste a considerer..

Souvent on se dit. je souffre moins que mon voisin qui a une maladie.. ou qui se bat contre une depression ou qui a perdu toute sa famille dans un accident.. bref on a tendance a touours comparer notre soufrance a celle des autres et souvent en prenant des cas extremmes comme ceux que je viens de citer

c'est comme si on avait honte de 'souffrir' pour des cas moins lourds que ces examples flagrants.. C'est marrant cette culapbilite que l'on a a avoir 'honte' de faire une depression quand tout semble en apparence aller bien par example.. tout simplement parce que la depression n'est pas evidente a premiere vue.

Mais n'importe quelle souffrance est respectable.. On a beau avoir une vie en apparence parfaite.. onpeut autant souffrir que quelqu'un qui traverse un evenement precis et flagrant...

Example = une peine de coeur est banale.. ce n'est pas equivalent a la perte d'un etre cher.. une maladie grave.. une toxicomanie etc.. et pourtant pleins de gens perdent la tete par amour.. sombre dans une depression etc..

Donc il faut assumer son mal de vivre et voila.. cesser de comparer ses souffrances a celles des autres

Car il y a toujours pire.. mais il faut surtout se rappeler qu'il y a aussi des gens qui ne traversent pas cette zone de souffrance donc tous signes de mal-etre est a prendre en compte...


xxxxxx

mu a dit…

c'est moi l'anonyme merde..

parti trop vite

Zaza a dit…

je rejoins a 100% mumu !!